CAMILLE BÉGUIN | N +41 79 424 11 59

Camille Béguin

Est née en 1966. Mère d’un garçon et maîtresse d’un adorable caniche nommée Capsule.
En couple depuis 2014 elle partage sa vie entre Genève et Martigny.

Déjà toute petite elle disait à sa famille que quand elle serait grande elle voudrait maquiller les morts… Bien entendu personne ne l’a prise au sérieux. D’ailleurs, ce n’est que bien plus tard que cette vocation est revenue à la surface.

À l’âge de 38 ans, se retrouvant seule et sans emploi, elle y repense grâce à son médecin traitant qui la pousse à reprendre une activité professionnelle. C’est à ce moment-là qu’elle découvre la thanatopraxie. Elle enchaîne les stages en entreprise et suit une école en France. Diplômée en 2007, Camille Béguin pratique ce métier avec passion, à son compte depuis 2011.

Sur demande des entreprises de pompes funèbres ou directement des familles endeuillées elle
se déplace sur toute la Suisse romande
.

89, Boulevard de la Cluse

Film de Céline Pernet qui met Camille Béguin en scène pendant un soin, association recherche ethnologie et cinéma, Neuchâtel.

Articles de presse et radio

HEIDI NEWS

25 février 2021

TRIBUNE DE GENÈVE

31 JUILLET-1er AOÛT 2010

Tout sur l'embaumement des corps

par RTS CQFD | 4 décembre 2017

Sarah Dirren s’intéresse à la thanatopraxie, c’est-à-dire les techniques mises en œuvre pour conserver les corps des défunts. Cette forme moderne d’embaumement permet de retarder le processus naturel de décomposition et d’éviter les odeurs désagréables.

Avec l’anthropologue Marc-Antoine Berthod, professeur à la Haute école de travail social et de la santé de Lausanne. Reportage en compagnie de la thanatopractrice Camille Béguin.